Les artistes de la rentrée 2018

Mathilde Candelier, Soprano

Mathilde a débuté la musique au conservatoire de Tourcoing. Elle est régulièrement invitée à se produire lors de concerts régionaux. Elle s’est illustrée dans le requiem de Fauré en 2010 à Neuville en Ferrain et chante depuis régulièrement dans la région. On a ainsi pu l’entendre à Gand en mars 2014 dans le rôle de Clothilde dans la Norma de Bellini ainsi qu’en octobre 2014 dans le rôle de Flora dans la Traviata de Verdi. Depuis 2016, elle est soprano dans le chœur de l’Opéra de Lille et participe aux tournées de concerts du chœur et au production de l’Opéra (Le vaisseau Fantôme en 2017).

Jeune fille exigeante, elle se perfectionne depuis septembre 2011 dans la classe de Daniel Ottevaere à Valenciennes avec lequel elle a obtenu son diplôme d’orientation professionnelle de Chant en 2014 et son cycle de perfectionnement mention très bien en 2016.

Mathilde prend la direction en 2010 de l’école de musique associative Cours Candelier créée en 2004.

En 2011, avec le partenariat de Virgile Waroquier, luthier, elle développe un atelier de réparation d’instrument à vent du nom de « L’Atelier de Faust » installé au sein de l’école de musique Cours Candelier mais ouvert à tous. En 2015, elle fonde avec une équipe d’artistes locaux une salle de concert « L’Audito » situé à Tourcoing et prend en charge le département jeune public comme programmatrice.Mathilde est régulièrement mise en avant dans la presse locale pour son investissement et son travail auprès de la population. Elle est particulièrement attachée à la transmission des savoirs et de ce fait souhaite ouvrir l’enseignement musical à tous

Jean- François Pichon, orgue

Après des études de piano et d'orgue auprès de François Bocquelet et Vincent Leroy dans les ENMD de Calais et Tourcoing, Jean- François Pichon se perfectionne successivement dans les classes d'Aude Heurtematte, Susan Landal et François Henri Houbart dans les CNR de Lille puis de Rueil Malmaison. Il est organiste titulaire des orgues de Notre Dame des Victoires, Saint Paul et de l'Institution Libre à Marcq en Baroeul. En 2013, il a remporté le prix spécial du jury du festival international d'orgue de Courtrai pour la meilleure interprétation d'une œuvre de Sigfrid Karg-Elert.

Depuis 2011, il est titulaire de la carte professionnelle d'organiste liturgique du diocèse de Paris. Il contribue au rayonnement et à la promotion de la musique d'orgue à travers diverses associations, au cours de concerts, et de présentations d'instruments notamment dans la région Nord Pas-de-Calais. Il est le directeur musical et artistique de la Rentrée des Orgues.

Musicien complet et très attaché à la musique d'ensemble, Jean François Pichon se produit régulièrement avec d'autres instrumentistes, musiciens ou artistes. Il est également le cofondateur en 2010 de l'ensemble " Ophicléide " qui se consacre à la transcription et à la création d'œuvres pour trio de saxophones et orgue. Il a par ailleurs été accompagnateur d'Anima Vocale (chœur du Collège de Marcq) pendant de nombreuses années et a enregistré avec cet ensemble un programme de musique sacrée pour chœur et orgue en 2008. Enfin, il a fondé en 2011 l'ensemble vocal " Clara Voce " et en assure depuis la direction musicale et artistique.

Bruno Veinand, récitant

Nicolas Pichon, orgue

Nicolas Pichon (1981), a étudié l'orgue, le piano et le solfège dans les classes de François Bocquelet à l'ENMD de Calais et Vincent Leroy à l'ENMD de Tourcoing. Il s'est perfectionné au conservatoire supérieur de Paris en classe d'interprétation et dans l'art de l'improvisation auprès de Pierre Pincemaille au CRR de St Maur des fossés. Il ya reçu par un premier prix d'improvisation obtenu en juin 2012. Egalement, il s'est vu récompensé en 2013 du premier prix et prix du public au Concours international d'improvisation de Luxeuil Les Bains dans le cadre du Festival. Organiste titulaire de St Martin d'Esquermes à Lille depuis 2000, il est à l'origine, et directeur artistique, du festival international d'orgue de St Martin d'Esquermes. Titulaire de la carte professionnelle d'organiste liturgique du diocèse de Paris, il est suppléant aux grandes orgues de Ste Clotilde à Paris. En Septembre 2010, il a été nommé organiste titulaire des grandes orgues de la chapelle de la Maison d'éducation de la Légion d'Honneur à Paris-St Denis.

Elie Touitou, orgue

Né en 1982 à Paris. Fils d'une professeur de musique et d'un cadre RATP, cest tout naturellement qu'Elie Touitou entre à l'Ecole de Musique du Comité d'Entreprise de la RATP où il reçoit les conseils pianistiques de Mademoiselle Di Ruy. De la Maîtrise de Paris sous la direction de Patrick Marco où il restera quatre années, la mue venant, il se tourne alors vers l'orgue ! Et c'est ainsi qu'il entre dans la
classe d'orgue du Conservatoire de Paris, rue de Madrid. Elie Touitou y est  récompensé par le Prix d'Orgue, de Formation Musicale et entre au Conservatoire National Supérieur de Paris (C.N.S.M.D.P.) chez MM. Latry et Bouvard, dont il sortira également primé en 2003.

Fort de cette instruction, il devient professeur d'improvisation et de Formation musicale au conservatoire du XIIIème arrondissement de Paris mais également agrégé de musicologie. En 2009, il entre, dans la classe de Maître Pierre Pincemaille, classe d'improvisation du Conservatoire de St Maur. De cet enseignement rigoureux et d'un travail acharné,  il reçoit le premier Prix du Premier Concours International d'Improvisation de Luxeuil-les- Bains. Elie Touitou est actuellement sans tribune fixe, de retour de Mayotte, toujours professeur, musicien, et legophile.